10 motions: prêt·e·s à l’action!

10 motions: prêt·e·s à l’action!

Hier, près de 100’000 personnes manifestaient à Berne pour un climat de changement!

Pleinement conscient·e·s de l’urgence d’agir, nous avons rédigé 10 motions que nous déposerons une fois élu·e·s.

Celles-ci traitent de thèmes aussi variés qu’importants, passant de l’instauration d’un réel congé parental au désinvestissement des énergies fossiles pour les fonds publics et semi-publics.

Toutes les motions vous seront présentées d’ici les élections du 20 octobre.

Nous sommes fin prêt·e·s à faire bouger les choses!!

Si vous aussi vous souhaiteriez voir ce texte être déposé à Berne, votez Jeunes Vert·e·s le 20 octobre!

#votepourtonfutur #voteclimat #liste16 #motionsJVVD

INFOS COMPLÉMENTAIRES

Retrouve notre motion sur Facebook en cliquant sur l'icône!

S U I S - N O U S !

Action “Largue ta banque!”: rompre avec les investissements fossiles

Action “Largue ta banque!”: rompre avec les investissements fossiles

Lassé·e·s des belles paroles, les Jeunes Vert·e·s invitent la population à rompre définitivement avec leurs partenaires bancaires infidèles. Le rôle de la finance dans les émissions de gaz à effet de serre n’est plus à démontrer.

Ainsi, en 2017 (soit deux ans après la signature de l’Accord de Paris sur le climat), Crédit Suisse et UBS ont financé 93.9 millions de tonnes d’émissions d’équivalent CO2. C’est le double de ce que la Suisse émet en une année. La majeure partie de ces émissions est à mettre sur le compte de Crédit Suisse qui soutient également des projets comme la fracturation hydraulique, les sables bitumineux, les oléoducs et le forage dans l’Arctique. Autant de projets polluants et émetteurs de CO2. Comment justifier de demander aux citoyen·ne·s de faire des changements dans leur mode de vie et leur consommation pour protéger l’environnement, si les grandes institutions suisses détruisent les efforts faits par leur politique d’investissement ?

Pour les Jeunes Vert·e·s, c’en est trop !

Pour ce faire, nous lançons l’opération #dumpyourbank (largue ta banque) à partir du 23 septembre. Nous invitons donc la population, à partir de cette date, à fermer tout compte bancaire d’une banque investissant dans les énergies fossiles pour placer l’argent de chacun·e en des mains plus propres.Les publications montrant la rupture des citoyen·ne·s seront relayées sur nos réseaux sociaux (Facebook, Twitter et Instagram) sous le #dumpyourbank.

co-présidente des Jeunes Vert·e·s Genève et candidate au Conseil national

candidate au Conseil national

candidat au Conseil national

S U I S - N O U S !

Le service civil, cet uniforme de demain

Le service civil, cet uniforme de demain

Le service civil est une fois de plus et une fois de trop attaqué. François Haas, ancien civiliste et candidat Jeunes Vert-e-s Genève aux élections nationales du 20 octobre nous donne son avis sur la question.

Pour le conseiller national UDC A. Amstutz, les civilistes sont ‘’des affligeantes mauviettes’’. Nous lui répondons qu’avec tous les bâtons dans les roues que notre activité se prend, on est beaucoup plus dignes et méritants qu’il ne pourrait jamais l’imaginer. Le civiliste doit apprendre à travailler avec des enfants; avec des personnes âgées; dans des foyers. Il sert la sauvegarde du paysage suisse, de nos traditions; de nos bien culturels ou de nos associations. En bref, il sert concrètement son/sa prochain.e: là est la grande différence avec les militaires.

Le service civil, c’est garantir une expérience professionnelle à des jeunes parfois perdus. C’est offrir de la responsabilité, de l’engagement, mais surtout des valeurs. Il n’y a rien de plus gratifiant que de servir l’autre et c’est ce dont notre pays à besoin.

Le service civil, c’est plus de 6’000 jeunes par an qui décident de servir la patrie, mais pas sous les drapeaux, ni munis d’une arme. Le service civil, c’est aussi faire preuve de courage: c’est un service beaucoup plus long, il faut se débrouiller tout seul, faire de longues démarches, exercer une activité compliquée, travailler plus que ses futur-e-s collègues, et parfois même se faire ouvertement insulter par des élus bernois à la langue bien pendue qui n’ont sûrement jamais mis les pieds dans un foyer, une crèche ou tout autre établissement social.

Le service civil, c’est donner une alternative à un régime militaire oppressant, polluant et dépassé. On entend malheureusement beaucoup trop parler de l’armée, dont les agissements sont dangereux, et que trop peu des infrastructures sociétales qui tiennent le coup grâce à ces civilistes téméraires.

Que cela vous plaise ou non, Monsieur Amstutz, les uniformes de la Suisse de demain ne seront pas couleur camouflage, non, ils seront bleus et bruns !

Civilement vôtre,

ancien civiliste

S U I S - N O U S !

Quatre oui à la Charte du climat

Quatre oui à la Charte du climat

Nos candidat-e-s répondent quatre oui à la charte du climat proposée par la grève du climat:

1. Nous exigeons que la Suisse déclare l’urgence climatique nationale : “La Suisse reconnaît la catastrophe climatique comme une crise qu’il faut surmonter. Elle doit donc réagir à cette crise et informer la société avec compétence.”

2. Nous exigeons que d’ici 2030, la Suisse ne produise plus d’émissions nettes de gaz à effet de serre en Suisse, et ceci sans prévoir de technologies de compensation. La réduction des émissions nettes de gaz à effet de serre devra être d’au moins 13% par année entre le 1.1.2020 et le 1.1.2024, et ensuite d’au moins 8% par année jusqu’au 1.1.2030. Tous ces pourcentages se rapportent au niveau d’émissions de 2018.

3. Nous exigeons la justice climatique.

Clause supplémentaire: si ces exigences ne peuvent être satisfaites dans le système actuel, un changement de système est nécessaire.

Visitez notre plan climat! 

S U I S - N O U S !